Céline Fabriès Publié le 9 mars 2017 par | Mis à jour à 17:44

Le champion du monde, Alex Harvey, s’amène à Québec

Patrice_Drouin

Patrice Drouin, président de Gestev

 

Les finales de la Coupe du monde FIS de Ski de fond initialement prévues en Russie se dérouleront du 17 au 19 mars sur les plaines d’Abraham. En très peu de temps, Gestev a dû trouver le financement et l’emplacement pour accueillir l’évènement.

« Le financement a été notre principal préoccupation », a expliqué le président de Gestev, Patrice Drouin, mais « tout le monde a accueilli l’idée de façon très positive et constructive ».

Québec a donc la chance d’accueillir les dernières courses de la saison avec au programme un sprint style libre, un départ de masse et une poursuite style libre. L’an passé, la Ville avait reçu Ski Tour Canada.

Les 150 athlètes de 18 pays seront logés au Hilton et s’entraîneront sur les plaines d’Abraham dès le 15 mars avant de s’affronter dans les différentes compétitions. Un scénario idéal pour les skieurs qui généralement se retrouvent plutôt dans un hôtel à 30 km de la compétition.

« Ils sont au centre-ville, ils vont avec leurs skis sur l’épaule au départ de la course. Les équipes de fartage sont directement sur le site. Tout à lieu là, ça n’arrive pas souvent », a souligné Patrice Drouin.

En sprint, les fondeurs courront sur un parcours de 1650 mètres en effectuant un seul tour. Pour les parcours en distance, tant les femmes que les hommes effectueront trois tours sur des parcours de 3,7 km, et 3,3 km respectivement, totalisant 15 et 10 kilomètres de course.

Alex Harvey, ambassadeur québécois

Alex_HarveyLe nouveau champion du 50 km, Alex Harvey, aura certainement la foule entière derrière lui pour ces finales. L’athlète originaire de Saint-Ferréol-les-Neiges occupe actuellement la 4e place du classement général de la Coupe du monde de ski de fond.

Cette année, Alex Harvey a remporté le 15 km en Suède le 21 janvier et le sprint par équipe en Italie le 15 janvier, jour de l’annonce des Finales de la Coupe du monde à Québec, en plus d’être sacré champion du monde du 50 km en Finlande le 5 mars. En 2016, le fondeur avait terminé second au sprint Ski Tour Canada à Québec.

L’obtention par Québec des finales a été une véritable source de motivation pour le nouveau champion du monde qui n’avait pas gagné de course en Coupe du monde depuis 2014. « Nous on l’a appris un matin en Italie à la mi-janvier, pis déjà quelques heures plus tard, Len [Valjas] et moi, on gagnait un sprint par équipe. […] C’est sur que ce n’est pas un coup de chance, ça sert de motivation et parfois c’est ça la différence entre la quatrième place et la première place ».

Voir le détail des compétitions : cdmskidefondquebec.com

 

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0
Publié dans Secteur Montcalm, Sport
Mots-clés :

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.