Céline Fabriès Publié le 7 mars 2017 par | Mis à jour à 15:10

Entente sur les services essentiels du RTC

parcours21_rtc

La direction et le syndicat des chauffeurs d’autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC) se sont entendus mardi après-midi en conciliation sur les services essentiels en cas de grève. Les deux parties n’ont pas voulu rendre publique cette entente. La juge du Tribunal administratif du travail (TAT) doit l’entériner d’ici les prochains jours.

Ni le directeur du RTC, Alain Mercier, ni le président du syndicat, Ghislain Dolbec, n’ont souhaité divulguer l’accord sur les services essentiels. Le syndicat souhaitait une entente comme celle de 2004 où les autobus ne circulaient qu’en semaine aux heures de pointe. La direction du RTC cherchait à bonifier cette offre pour avoir le plus de service possible pour sa clientèle en cas de grève à partir du 13 mars.

Par ailleurs, selon Ghislain Dolbec, les négociations continuent sur le conflit, mais il n’y a pour l’instant « aucun avancement ». Le président du syndicat des chauffeurs a même parlé d’un ralentissement en point de presse et s’est dit « surpris que ça n’avance pas plus vite que ça ».

Lundi, Rémy Normand a indiqué que les propositions de la direction étaient « proches de la piste d’atterrissage ». De son côté, monsieur Dolbec affirme que le syndicat attend toujours la présentation de la piste d’atterrissage.

 

 

 

 

Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Email this to someonePin on Pinterest0Share on LinkedIn0
Publié dans Municipal

Écrire un commentaire


Nom :

Courriel :

Site web :

Attention : avant de soumettre votre commentaire, assurez-vous qu'il respecte notre Nétiquette.